À la rencontre d’Alexandre Smadja : kiné et joueur sénior

  • 10 novembre 2021

Dans le cadre des rassemblements régionaux junior, un yonnais accompagne la sélection des Pays de la Loire et il s’agit d’Alexandre Smadja, joueur sénior. Nous sommes allés à sa rencontre pour qu’il nous explique sa présence avec ce groupe.

Tout d’abord, Alexandre peux-tu te présenter  ?

Alexandre Smadja, 27 ans, joueur de rugby depuis mes 5 ans et kinésithérapeute. J’ai fait toute mon école de rugby au sein du FCY Rugby, et après mes études à Rennes, je suis revenu en Vendée il y a 3 ans. J’ai réintégré le club à la base en tant que kiné, mais en retrouvant les copains j’ai remis les crampons en tant que joueur sénior.

Comment s’est effectué ton recrutement au sein du staff de cette sélection des Pays de la Loire ?

Le recrutement a eu lieu en deux temps. En 2016, à la suite de mon diplôme, j’ai eu la chance de recevoir un appel de Bebert (Bertrand Andraud), qui venait de prendre en charge l’équipe espoir du Stade Nantais. Cela m’a permis de retourner prêt des terrains, de recroiser des connaissances de mes années de joueurs. J’ai donc revu Thierry Picard, qui m’a gentiment proposé de suivre les sélections régionales jeunes.

Quelles sont tes missions durant ces différents regroupements ?

Mon rôle est de m’assurer que les joueurs soient en sécurité lorsqu’ils sont sur le terrain. Cela comprend le suivi des blessés avant, pendant et après les matchs. Étant très attaché à la prévention, j’interviens auprès d’eux sur différentes thématiques (la blessure, la récupération, le dopage…). Je propose également des petits exercices de prévention/échauffement spécifique que les jeunes peuvent mettre en place lors de leur retour en club. Ce qui est intéressant avec cette tranche d’âge est qu’ils prennent conscience qu’ils doivent prendre soin d’eux et qu’ils prennent de bonnes habitudes.

Vous allez disputer la phase finale du Tournoi de l’Amicale des 6 Nations, qu’est-ce que cela représente pour toi en tant qu’amateur / passionné de rugby ?

C’est avant tout une super expérience pour les jeunes. J’ai eu la chance d’être à leur place en tant que joueur, et cela fait partie de mes meilleurs souvenirs rugbystiques ! L’ambiance est top et le niveau est très bon. En tant qu’amateur, c’est très plaisant de voir ces joueurs en formation se dépasser pour une bande de copains qu’ils ne connaissaient pas en début d’année. En tant que kiné c’est souvent stressant, car l’engagement est maximal et les impacts rudes. Enfin, cela récompense également la formation en Pays de la Loire, qui n’est pas souvent reconnue à sa juste valeur.

 

Merci Alexandre pour tes réponses et bon courage à toi et Ilyan Lebeau pour la phase finale de l’Amicale des 6 Nations !